Pass'web pour les jeunes proposé par le Conseil Général du Bas-Rhin

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE

Solidarité internationale

Après le moment de sidération et de stupeur provoqué par les attentats qui ont eu lieu à Paris le 13 novembre dernier, Pass’âge souhaite faire le point sur les valeurs de la République française pour nous aider à « panser » à ces évènements dramatiques.

Liberté, Égalité, Fraternité est la devise de la République française.



Elle trouve son fondement dans l'article 1er de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité » (article 1er de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948).

La liberté



La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 définit ainsi la liberté :

« La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi. » (article 4 de la Déclaration des Droits de l'Homme)

 

« La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas. »

— article 5 de la Déclaration des Droits de l'Homme-



La liberté, c’est le pouvoir que le citoyen a de faire ce qu'il veut, sous la protection des lois et dans les limites de celles-ci.

L’égalité 



 « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. » (article premier)



C’est ainsi que la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 définit l’égalité.

Cela signifie notamment que la loi doit être la même pour tous, sans distinction de naissance ou de condition.

La fraternité



Dans la Déclaration des droits et des devoirs de l'homme et du citoyen de 1795, figurant en tête de la Constitution de l'an III (mais non retenue par la constitution actuelle), on trouve : « Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fît ; faites constamment aux autres le bien que vous voudriez en recevoir. »



Plus difficile à définir en termes de droits, il s’agit en effet d’une valeur, voire d’un mot d’ordre moral amenant chacun à s’interroger sur sa signification.



Pour nous aider, nous pouvons nous appuyer sur certains éléments de la définition de ce terme dans le dictionnaire :

- Lien de parenté entre les enfants issus de mêmes parents ; Lien affectif entre frères, ou entre frère et sœur ;

- Lien étroit d'amitié qui unit deux personnes qui ne sont ni frères ni sœurs ;

- Sentiment de solidarité et d'amitié.




Pendant la Révolution française, « la fraternité désignait tous ceux, français mais aussi étrangers, qui luttaient pour l’avènement ou le maintien de la liberté et de l’égalité ».



Aujourd’hui encore, c’est sur cette fraternité que nous pouvons nous appuyer pour défendre et promouvoir nos valeurs de liberté et d’égalité qui font le socle de notre « vivre-ensemble ».  





Voici le point de vue de Mélody, Simon, Peio, Clément, Jeunes Ambassadeurs des Droits des Enfants et à l'Egalité en service civique au Service de la Jeunesse au Conseil Départemental :

« La liberté, c’est ne pas se faire taire. C’est pouvoir exprimer ses idées et ses opinions tout en respectant celles des autres. C’est pouvoir être l’architecte de son quotidien.



L’égalité, c’est avoir accès aux mêmes droits peu importe son origine et ses croyances, avoir les mêmes possibilités et les mêmes opportunités. C’est faire en sorte de combattre les déterminismes.



La fraternité, c’est le vivre ensemble. C’est ne pas juger ni mépriser. C’est le respect et la tolérance. Être fraternel, c’est tendre la main à ceux qui vous la ferment. »

Voter NB de votants : 0 Moyenne : 5/5

Commentaires (0)

Vous devez être authentifié(e) pour soumettre un commentaire
Haut de page