Pass'web pour les jeunes proposé par le Conseil Général du Bas-Rhin

Volontaires en service civique : que sont-ils devenus ?

Elodie Eibel

Service civique - © Jean-Luc Stadler/ CG67

Elodie Eibel, ancienne volontaire en service civique au Département te dit tout ! De son parcours, à ses projets en passant par ses difficultés. Viens découvrir le témoignage de cette jeune femme dévouée !

Peux-tu nous parler de ton parcours (étude, secteur d'activité, service civique) ?

Mon parcours professionnel a toujours été orienté vers la personne âgée. J’ai commencé durant les étés à travailler comme aide à domicile chez les personnes âgées. Cela m'a amené en licence de psychologie. Par la suite, j'ai entrepris un Master de psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse à l’université de Strasbourg. Suite à ces expériences, je me questionnais sur les enjeux psychiques chez les personnes âgées et notamment l’importance du maintien à domicile. C’est d’ailleurs sur ce point qu’était axée ma mission civique puisque j’étais accompagnatrice pour le maintien à domicile des séniors. La mission consistait à faire connaitre une aide financière du Conseil Départemental pour réaliser des travaux d’aménagement, souvent nécessaires lors d’une perte d’autonomie : installation de douche à fond plat, de WC rehaussés, etc.

Aujourd’hui, je suis titulaire du titre de psychologue et de psychothérapeute et j’exerce dans deux EHPAD (maisons de retraite).

Pourquoi t'es-tu  lancée dans un service civique ?

Entre mes deux années de Master, une sélection assez importante avait lieu, faisant passer l'effectif de 90 à 40 étudiants. J'ai alors décidé de me laisser une année pour augmenter mes chances d'être sélectionnée en consolidant mes connaissances sur le terrain. J'ai donc saisi l'opportunité du service civique. Grâce à ces quelques-mois au sein du Conseil Départemental, j'ai pu me rendre compte des différentes aides et structures auxquelles les personnes âgées peuvent prétendre mais j'ai également perfectionné mes connaissances sur les intervenants du réseau gérontologique.
En parallèle de mon service civique, j'ai aussi entrepris un diplôme universitaire me spécialisant dans le domaine des personnes âgées.

Qu'est-ce que le service civique t'a apporté ?

Mon service civique m’a apporté et consolidé nombre de qualités nécessaires pour trouver un emploi … et le garder !

Comme je l’ai déjà précisé plus tôt, il m’a permis d’étoffer mon réseau professionnel puisque je devais entrer en contact avec différents organismes. Ce réseau m’a permis au cours de l’année du service civique de trouver un stage pour mon année de M2.

Cette expérience m’a également permis de gagner en assurance puisque j’ai contacté beaucoup de personnes, j’en ai également rencontré avec leurs demandes parfois très différentes. J’ai fait plusieurs présentations devant des assemblées et même lors du salon de l’autonomie organisé par le Conseil Départemental.

Enfin, je dirais que cela m’a également permis de développer une certaine autonomie dans mon travail, autonomie plus que nécessaire à ma fonction actuelle puisque je suis la seule psychologue au sein des deux structures où je travaille.

Est-ce que le service civique t’a poussé à continuer à t’engager ?

Travaillant dans une maison de retraite je propose volontiers mon aide de façon bénévole afin d’organiser des évènements (repas de Noël, fête, …).

Un petit mot pour les jeunes qui envisageraient le service civique ?

J’ai pu voir nombre de mes anciens collègues du service civique qui n’étaient en rien motivés pour ce qu’ils faisaient. Je trouve cela dommage, c’est une belle chance pour qui sait la saisir !

Chat jeunesse : graff sur l'engagement - © DR



Voter NB de votants : 0 Moyenne : 5/5

Commentaires (0)

Vous devez être authentifié(e) pour soumettre un commentaire
Haut de page