Pass'web pour les jeunes proposé par le Conseil Général du Bas-Rhin

La cigarette électronique

Article Cigarette électronique - © Wikimedia

La cigarette électronique : nouveau substitue tabagique. Mais qu'est ce que c'est exactement ?

Avant de parler de la cigarette électronique, il faut commencer par parler de la cigarette. 
La cigarette est un petit cylindre de tabac haché enveloppé dans un papier. La composition  est variable en fonction des pays et de la marque. Néanmoins toutes les cigarettes contiennent du tabac, de la nicotine et des agents de saveurs. Les agents de saveurs vont dépendre de la marque de la cigarette. Au total une cigarette contient environ 2500 substances pour la plupart cancérigènes. Il y a également la nicotine. C’est cette substance dite « psychotrope » qui crée la dépendance pour la personne qui l’inhale. Le fumeur après des prises régulières deviendra « accro ».

Les substituts
Il existe depuis toujours des substituts pour aider la personne qui fume à arrêter. Quand on a envie d’arrêter de fumer, plusieurs étapes sont nécessaires (voir article arrêter de fumer) notamment de se faire aider. Pour cela il existe plusieurs moyens (les patchs qui diffusent de la nicotine, les gommes à mâcher, les comprimés de nicotine à avaler ou à faire fondre). Depuis 2005 et de plus en plus visible à partir de 2013, un nouveau substitut est présent sur le marché : la cigarette électronique.

La cigarette électronique c'est quoi ?
D’abord la description : Le principe d'une cigarette électronique consiste à produire un aérosol imitant la fumée de tabac. La technique la plus courante consiste à chauffer le liquide (dit e-liquide ou « liquide à vapoter10 »), qui a la propriété de s'évaporer à une température proche de 50 °C par l'intermédiaire d'une résistance chauffante, appelée « atomiseur ». L'utilisateur doit enclencher le chauffage de la résistance, le liquide chauffe, se vaporise et produit un aérosol que l'utilisateur peut alors inhaler.
L'aérosol constitue un nuage blanc rappelant la fumée des véritables cigarettes, peu odorant. Cette « vapeur » visible disparait rapidement par évaporation.
Le taux de nicotine peut être diminué jusqu’à ne plus être présent dans le liquide. Il faudra diminuer petit à petit le taux de nicotine contenu dans l’ « e-liquide ». Pour cela, n’hésite pas en parler à des professionnels qui sont là pour t’aider.
Puis la critique : Le liquide que contient « l’e-cigarette »  est composée de Nicotine, de propylène glycol (produit que l’on retrouve dans les yaourts notamment en très petite quantité) d’eau est d’alcool. Ce qui continue d’interroger et d’inquiéter les autorités sanitaires aujourd’hui est la concentration de propylène glycol et son impact sur la santé des personnes qui l’inhale. Pour les fumeurs cherchant à arrêter, on entend souvent que ce qui leur manque le plus est le geste. Fumer pendant un certain temps entraîne des habitudes qui sont pour le cerveau le plus difficile à arrêter.
La cigarette électronique ne doit pas devenir un outil pour commencer à fumer car l’inhalation de produits chimiques peut avoir des risques pour la santé. Pour plus d’informations sur la « e-cigarette » regarde le lien de la rubrique indormation à droite de ton écran.
Pour arrêter de fumer, n’hésite pas à consulter notre article sur le sujet dans la rubrique Santé.
Haut de page